Comment trouver la motivation pour parvenir à notre objectif ?

Comment fonctionne notre motivation ? Comprendre ce qui génère une baisse ou une hausse d'envie - pour mieux faire face lorsque nous broyons du noir, voilà l'objectif de ce court article.

Tout ceci est basé sur ma propre expérience, sur des observations et sur des discussions menées avec des collaborateurs et amis.


1. Savoir ce qui nous motive
"Fais ce que tu aimes". Voilà le credo de tout le monde en ce moment ; les profs nous le rabâchent depuis le collège, nos parents, les politiques, les stars, …, et même nos amis. Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Cela n'a pas toujours été clair pour moi mais je vais au moins tenter de démystifier cette formule magique. Ce que l'on aime, c'est ce qui nous procure de la satisfaction. Et dans le cas de notre activité personnelle je ne crois pas me tromper si je dis que toute forme de réussite nous procure cette satisfaction. Pour atteindre la réussite dans nos activités, nous devons y être adapté, répondre à ses exigences. Là il s'agit du talent et de l'expérience de chacun. Appelons cela ses qualités. L'équation s'affiche clairement : connaitre ses qualités = savoir ce qu'on aime = savoir ce qui nous motive. J'espère que la formule est plus claire, il s'agit tout simplement de cibler les matières, les types de travaux, les types de relations, les activités physiques, …, dans lesquels nous sommes à l'aise. Ainsi nous avons de grande chance d'y performer et de ressentir de la satisfaction, ce qui nous donnera envie d'en avoir encore plus et donc l'énergie, la motivation de recommencer et d'aller plus loin. Néanmoins ce qui motive relève aussi d'autre chose, que j'appelle les aspirations personnelles intrinsèques. J'utilise ce superlatif dans le but de souligner à quel point il s'agit d'un sentiment unique et profond. Ce qui vous motive au delà de ce dans quoi vous êtes "bons", c'est en fait vos valeurs - telles que le respect, le partage, l'amour, l'égalité, … bref toute sortes de croyances qui font que vous vous motivez pour quelque chose plus que pour une autre. Ce principe est le même que celui sur lequel les relations amicales sont basées. En effet, vous sympathiserez plus rapidement et plus sûrement avec des personnes (== une organisation) qui partage la même vision du monde que vous. 
Si vous parvenez à savoir ce dans quoi vous êtes doués, et si vous connaissez vos croyances alors vous serez enclin à vous motiver "naturellement".                                                                                                                                                                                                                                                                 2. Se faire mal
Je vois la motivation comme une sinusoïde. Une crête correspond à un surcroit de motivation tandis qu'un creux s'apparente au contraire à une perte d'envie. Le problème c'est que l'on ne peut pas construire quelques chose, une activité, un produit, une relation, …, dans la durée, sans combler ces creux qui nous empêchent littéralement de tailler la route. Comment faire ? Une des méthode, pas forcément des plus simple je l'avoue, consiste à "se fouetter soi même". Votre conscience personnelle est là pour vous aider à y parvenir. Cette conscience, ce mental comme on dit souvent, fonctionne comme un muscle, plus vous la solliciter, plus elle est puissante - et donc plus vous êtes à même de faire le lien entre vos "crêtes" de motivation.
Inutile de se lancer dans des choses complexes dès le début, il faut procéder par échelle. Par exemple, si vous souhaitez parvenir à faire 10 pompes. Admettons qu'aujourd'hui vous arriviez à en faire 6. Votre motivation pour y arriver (et votre physique) vous permet d'en faire 7, et votre "mental" vous aide à en faire une de plus. Demain vos muscles auront grossit, et votre mental, aussi. Vous arriverez donc à en faire 7, votre motivation (et vos muscles) vous permettra d'en faire 8 et grâce à votre mental vous en ferez 10 !

3. S'engager
Personne ne me contredira si je dis dis qu'il est plus simple de se lever le matin lorsqu'on a cours que lorsqu'on n'a pas cours. Et bien ce principe est très simple, vous vous motivez parce que vous y êtes forcés. Vous vous appuyez sur le système social, sur votre famille, sur vos profs, qui vous dit "va en cours". Et grâce à tous cela, vous y allez et vous atteingez votre objectif !

Voici un exemple pour ceux qui sont sortis de l'école mais qui cherchent du travail. Aujourd'hui vous vous levez du bon pied et vous êtes motivés. Par conséquent vous rédigez votre CV et ciblez des entreprises qui vous intéressent. Malheureusement en fin d'après-midi vous en avez marre. Vous savez qu'il serait bien de contacter votre ancien maitre de stage pour lui demander conseil. Votre mental vous aide à le faire, à vous engager. Le lendemain matin vous êtes très flemmard ; vous recevez néanmoins une réponse de votre tuteur qui vous propose de le rencontrer le jour même à 11h dans son bureau. Vous ne pouvez pas manquer ce RDV. Et aujourd'hui vous allez finalement progresser dans vos recherches, alors même que vous n'étiez pas du tout motivé !


Pour ceux qui s'intéressent au sujet, et aux autres théories de la motivation, je vous renvoie à l'article wikipedia - où vous trouverez les liens vers ces différents modèles.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire